Sélectionner une page

Les différents formats de jeu Magic the Gathering

Magic l’Assemblé est un jeu de carte à collectionner qui bénéficie d’une communauté importante et en constante évolution. Au fil du temps, les formats de jeu se sont complété pour fournir une expérience de jeu plus personnel et limitant la problématique de « pay to win ». C’est-à-dire que les joueurs qui payent plus gagne le plus souvent. Pour cela, Wizard Of The Coast, l’éditeur des cartes Magic, ainsi que les joueurs eux-mêmes, ont créés différents formats de jeu plus ou moins officiel et valable en tournoi. Nous vous proposons de faire un tour d’horizon de tous les formats de jeux avec explications, spécificités et cartes bannies par format.

Les formats construits sont une typologie de jeu sur lesquels le joueur vient avec un deck qu’il a construit et préparé en amont. Chaque joueur ayant la possibilité de construire autant de deck qu’il le souhaite dans la mesure où lors des parties, il respecte les règles du format proposé.

Le format Standard (ou type 2)

Le format standard est idéal pour les joueurs débutants car il se renouvelle en continu. Dans ce style de jeu, vous pouvez jouer les cartes des deux derniers blocs des éditions en cours de Magic. Le renouvellement du jeu et des stratégies en fait un des formats les plus réputé.

Les règles du format standard :

  • Votre deck doit se composer de minimum 60 cartes
  • Il n’y a pas de taille maximale pour votre deck dans la mesure ou vous pouvez le mélanger seul.
  • Si vous utilisez une réserve, celle-ci doit se composer de maximum 15 cartes.
  • A l’exception des terrains et cartes restreintes, votre deck ne doit pas contenir plus de quatre exemplaire d’une même carte.

En ce moment, les extensions autorisées en standard sont les suivantes :

Les cartes bannies sont les suivantes :

  • Champ des morts
  • Oko voleur de couronnes
  • Il était une fois…
  • Voile de l’été

Le format Modern (ou type 1.M)

Le format Modern a été créé lors lorsque Wizard Of The Coast a décidé de donner un aspect plus design aux cartes Magic The Gathering. Ce format accepte donc toutes les extensions après cette mise à jour.

Les règles du format modern :

  • Votre deck doit se composer de minimum 60 cartes
  • Il n’y a pas de taille maximale pour votre deck dans la mesure ou vous pouvez le mélanger seul.
  • Si vous utilisez une réserve, celle-ci doit se composer de maximum 15 cartes.
  • A l’exception des terrains et cartes restreintes, votre deck ne doit pas contenir plus de quatre exemplaire d’une même carte.

Les extensions autorisées en Modern sont les suivantes :

Retrouvez les cartes bannies et restreintes du format Modern directement sur le site de Wizard of The Coast.

Le format Commander

On parle aussi de « duel commander » ou d’EDH 1 contre 1, ce format est de type « Eternal ». C’est-à-dire qu’il n’y a aucune rotation avec les nouvelles extensions. Popularisé par les joueurs eux même, le format Commander est bien différent de ces prédécesseurs. Ici, le joueur défini un commandant à son armée qui mènera les troupes. Le format Commander est aussi très bien adapté à des parties à deux contre deux. Les règles sont aussi bien différentes des autres formats.

Les règles du format commander :

  • Votre deck doit se composer de 100 cartes exactement
  • Hormis les terrains de base, votre deck ne doit contenir qu’un seul exemplaire de chaque carte.
  • Il n’y a pas de réserve dans un deck commander
  • Chaque joueur commence avec 40 points de vie
  • Vous devez définir un commandant à votre armée. Il s’agit obligatoirement d’une créature légendaire qui commence la partie dans la zone de commandement.
  • Vous ne pouvez jouer que les cartes de la même identité de couleur que celle du commandant

En format Commander, toutes les extensions de Magic sont authorisées sauf si vous décidez de bannir une extension ou un bloc durant votre duel.

Retrouvez les cartes bannies et restreintes du format Commander directement sur le site de Wizard of The Coast.

Le format Vintage ou type 1

Il s’agit du format de jeu le plus étendu. Le format Vintage autorise de jouer avec toutes les cartes officielles du format de base Magic l’Assemblé ainsi que celles de toutes les extensions déjà parues, les extensions spéciales, les éditions promotionnelles éditées par Wizard Of The Coast.

Les règles du format Vintage sont les suivantes :

  • Votre deck doit se constituer de minimum 60 cartes.
  • Il n’y a pas de taille maximale pour votre deck dans la mesure ou vous pouvez le mélanger seul.
  • Si vous utilisez une réserve, celle-ci doit se composer de maximum 15 cartes.

A l’exception des terrains et cartes restreintes, votre deck ne doit pas contenir plus de quatre exemplaire d’une même carte.

Retrouvez les cartes bannies et restreintes du format Vintage directement sur le site de Wizard of The Coast.

Le format Legacy (ou type 1.5)

Le format Legacy est assez proche du style de jeu Vintage. Ici aussi, toutes les cartes depuis la création de Magic l’Assemblée sont utilisable (hors cartes bannies). La grande différence avec le Vintage se tient dans le fait qu’il n’y a pas de carte restreinte. Ici, elles seront tout simplement bannies.

Les règles du format Legacy sont les suivantes :

  • Votre deck doit se constituer de minimum 60 cartes.
  • Il n’y a pas de taille maximale pour votre deck dans la mesure ou vous pouvez le mélanger seul.
  • Si vous utilisez une réserve, celle-ci doit se composer de maximum 15 cartes.
  • A l’exception des terrains et cartes restreintes, votre deck ne doit pas contenir plus de quatre exemplaire d’une même carte.

Retrouvez les cartes bannies et restreintes du format Legacy directement sur le site de Wizard of The Coast.

Le format Brawl

Le format Brawl est un mix entre Commander et Standard. Pour jouer en Brawl vous allez devoir choisir un champion qui vous représentera durant le combat. En revanche, les extensions acceptées sont celles du standard et vous jouez un deck de 60 cartes.

Les règles du format Brawl sont les suivantes :

  • Votre deck doit se composer de 60 cartes exactement
  • Hormis les terrains de base, votre deck ne doit contenir qu’un seul exemplaire de chaque carte.
  • Il n’y a pas de réserve dans un deck commander
  • Chaque joueur commence avec 25 points de vie (30 à partir de 3 joueurs).
  • Vous devez définir un commandant à votre armée. Il s’agit obligatoirement d’une créature légendaire qui commence la partie dans la zone de commandement.
  • Vous ne pouvez jouer que les cartes de la même identité de couleur que celle du commandant

Le format Brawl interdit uniquement la carte “longue vue ensorceleuse”.

Le format Troll à deux têtes

Le format Troll à deux tête est une façon de jouer en coopératif en formant des équipes de 2 joueurs. Dans ce cas, les points de vie sont partagés entre l’équipe et les joueurs jouent en équipes. Ce système de jeu est régi par des règles à part entière.

Les règles du format Troll à deux têtes sont les suivantes :

  • Chaque joueur possède un deck de 60 cartes minimum
  • Hormis les terrains de base, chaque équipe ne peut pas posséder plus de quatre exemplaire d’une carte
  • Chaque équipe commence avec un total de 30 points de vie
  • Les joueurs jouent leur tour simultanément. Les phases de pioche, d’attaque et de contre se font donc en équipe.
  • Une équipe ne partage que les points de vie. Le mana ainsi que les cartes sont la propriété de chacun des joueurs indépendamment de son équipe. Toute référence à « vous » se réfère à chaque joueur indépendamment de l’autre.
  • Chaque équipe peut échanger sur les stratégies à mettre en place.
  • Les effets qui vise « chaque adversaire » affectent les membres d’une équipe séparément.

Pour le moment, la seule carte officiellement bannie du format Troll à deux têtes est “Erayo, ascendante soratami”. Mais dans les faits, ce format reprend généralement en fond un autre format. Par exemple, du Standard en Troll à deux têtes. Les cartes bannies seront donc celles du format Standard.

Le format Bloc

Le format Bloc est un type de jeu classique ou n’est autorisé que les cartes d’un bloc précis. Vous devrez donc constituer votre deck avec les cartes d’un bloc pré-définis à l’avance. Par exemple, vous pourrez créer un jeu composé de carte du bloc Mirrodin avec les cartes des extensions Mirrodin, Sombracier et Cinquième aube).

Les règles du format Bloc :

  • Votre deck doit se composer de minimum 60 cartes
  • Il n’y a pas de taille maximale pour votre deck dans la mesure ou vous pouvez le mélanger seul.
  • Si vous utilisez une réserve, celle-ci doit se composer de maximum 15 cartes.
  • A l’exception des terrains et cartes restreintes, votre deck ne doit pas contenir plus de quatre exemplaire d’une même carte.
  • Vous ne pouvez jouer que les cartes du bloc défini.

Le format Peasant

Le format Peasant reprend les règles classiques de Magic The Gathering. Il s’agit ici de faire un deck uniquement avec des cartes communes et 5 inhabituelles. Les cartes de types rares et mythiques étant interdites dans ce format. Ce qui rend les tournois plus accessible financièrement.

Les règles du format Peasant :

  • Votre deck doit se composer de minimum 60 cartes
  • Il n’y a pas de taille maximale pour votre deck dans la mesure ou vous pouvez le mélanger seul.
  • Si vous utilisez une réserve, celle-ci doit se composer de maximum 15 cartes.
  • A l’exception des terrains et cartes restreintes, votre deck ne doit pas contenir plus de quatre exemplaire d’une même carte.
  • Ne sont autorisé que les cartes communes et inhabituelles dans votre deck

Les formats limités de Magic The Gathering

En plus des parties avec des decks construits à l’avance, Magic The Gathering propose aussi des parties de jeu de cartes à collectionner avec un format appelé limité. Il s’agit de partie ou chaques joueurs ouvre des boosters et construit son deck avec les cartes gagnées. L’avantage de ces formats par rapport au construit et qu’il permet de faire des parties où tous les joueurs sont sur un pied d’égalité. Voici les différents formats limités.

Le format Booster draft

Une partie au format booster draft commence par la phase de deck building (construction de deck). Chacun des joueurs présents ouvre un booster et choisi une carte sans la montrer aux autres joueurs. Ensuite, chaque joueur passe le reste des cartes à son voisin de gauche qui choisit une carte. Répétez l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de carte. Ensuite, tous les joueurs ouvrent un nouveau booster, choisissent une carte mais passe le reste des cartes au voisin de droite. Répétez l’opération jusqu’à ce que le draft soit terminé. Les joueurs construisent alors leur deck avec les cartes sélectionnées. Vous pouvez rajouter autant de cartes terrains de base que vous souhaitez.

Le format paquets scellés

Idéal pour découvrir de nouvelles cartes à collectionner tout en jouant, le format paquets scellés est très simple à comprendre et à jouer. Tous les joueurs présents ouvrent 6 boosters en début de partie et constituent leurs decks à partir des cartes récupérées. Comme pour le format booster draft, le deck se compose d’un minimum de 40 cartes auquel vous pouvez ajouter autant de carte de terrain de base que vous le souhaitez.

Le format Conspiracy

Le format conspiracy est proche du booster draft. Il permet de jouer des parties multijoueurs en « free for all » (chacun pour soi). La phase de draft est la même que pour le booster draft à l’exception que l’organisation des parties qui se fera en fonction du nombre de joueurs :

  • 3 à 5 joueurs : Tous les joueurs draft ensemble puis jouent ensemble en free for all.
  • 6 à 8 joueurs : Tous les joueurs draft ensemble puis se répartissent en groupe de 3 à 5 joueurs pour jouer en multijoueur free for all
  • A partir de 9 joueurs : Les drafts s’effectuent en groupes de 4 à 8 joueurs puis en groupes de 3 à 5 joueurs pour le free for all

Le format Équipe scellé

Il s’agit d’un format paquets scellés en multijoueur. Ici, deux équipes de trois joueurs s’affrontent. Chacune des équipes vont créer trois decks à partir de 12 boosters. Ensuite, lancez les parties. Chaque joueur rencontre un adversaire en individuel. La première équipe à deux victoires  gagne la partie.

Les formats de jeu Magic ne s’arrêtent pas là

Si nous vous avons présenté les formats de jeux les plus connus, vous pourrez retrouver des style de jeu différents. Les joueurs inventant continuellement de nouvelles façon de profiter de Magic.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *