Sélectionner une page

Les différents types de cartes dans Magic The Gathering

Magic The Gathering est considéré comme l’un des jeux de carte à collectionner les plus complets et les plus stratégiques au monde. A ce titre, le jeu propose une multitude de combinaison et de style de jeu. Sur cette page nous allons vous proposer de vous présenter en détails les neuf différents types de cartes de Magic.

Les terrains sont l’une des bases sur lequel Magic repose. C’est eux qui vont vous permettre de créer le mana pour utiliser les autres types de cartes. Vous pouvez retrouver trois formes différentes de terrains.

Les terrains de bases

Les terrains de bases sont le fondement de chacune des couleurs. Il existe donc un terrain de base pour chacune des couleurs du penthagramme de Magic  :

  • Les plaines pour le mana blanc
  • Les îles pour le mana bleu
  • Les marais pour le mana noir
  • Les montagnes pour le mana rouge
  • Les forêts pour le mana vert

Les cinq manas de base dans Magic The Gathering

Les terrains multicolores

Outre les terrains de bases que nous venons de présenter, il existe aussi des terrains multicolores. Pour être plus précis, ils sont généralement bicolores et vous permettrons de choisir entre la création d’une des deux couleurs que le terrain représente. Voici quelques exemples de terrains pouvant créer plusieurs couleurs de mana :

Exemples de cartes terrains bicolores dans Magic

Les terrains à effets

En parallèle des terrains qui permettent la production de mana, certains d’entre eux dispose de capacités spécifiques. Ils peuvent ainsi vous rendre des points de vie, vous permettre d’aller chercher un terrain de base en particulier dans votre bibliothèque, … Les effets produits sont nombreux. Ces terrains donnent plus de profondeur à vos decks et peuvent vous aider à obtenir la victoire.

Exemples de cartes terrains qui produisent des effets particuliers

Les créatures, le bras armé de Magic

Les créatures représentent votre armée dans le jeu. Chacune d’entre elles dispose d’une catégorie (et d’une sous-catégorie parfois) ainsi que de points d’attaques et d’endurances. Vous pouvez disposer d’autant de créature que vous le souhaitez sur le champ de bataille sauf pour les créatures légendaires ainsi que les planeswalkers pour qui vous ne pourrez avoir qu’une seule carte en même temps sur le champ de bataille. Attention toutefois, certains formats de jeux Magic dispose de règles spécifiques. Pour invoquer une créature, vous devez payer son coût en mana qui est indiqué en haut à droite de la carte créature. Voici un exemple avec tout ce dont vous devez savoir sur une carte créature dans Magic :

Exemples d’une carte créature légendaire avec les explications des différents éléments

  • Les créatures mono couleurs: Il s’agit des cartes de créature représentative d’une couleur. Leur coût en mana sera toujours lié à une ressource unique que vous devrez posséder comme terrain pour pouvoir les invoquer.
  • Les créatures multi-couleurs: Elles sont représentées par un coût en mana issue de deux couleurs minimums. Vous ne pourrez donc pas les jouer si vous n’avez pas les terrains correspondant sur le champ de bataille. Les créatures multi-couleurs sont par défaut plus difficile à invoquer car elles demandent des ressources différentes pouvant aller jusqu’à 3, 4 voire 5 couleurs différentes pour certaines d’entre elles.
  • Les créatures sans couleurs: Outre les créatures appartenant à une couleur il en existe certaines qui n’ont pas d’affiliation. Il vous suffira d’avoir le bon nombre de mana pour les invoquer, quelque se soit la couleur que vous possédez.

Les rituels, un peu de magie dans vos decks

Les rituels sont des cartes que l’ont peu considéré comme une action magique à court terme. Elles auront un impact direct est uniquement sur le moment. La spécificité des rituels réside dans le fait que vous ne pouvez les jouer que durant vos phases principales. Dans le cas contraire (et sauf indication contraire sur la carte de rituel) vous ne pouvez pas jouer de rituel.

Comme la plupart des sorts, vous devrez vous référer aux commentaires directement inscrit sur la carte afin de comprendre quels sont les effets de vos cartes de rituel.

Exemples de cartes de rituels

Les éphémères, bloquez les tentatives de vos adversaires

Les éphémères sont des cartes très proche des rituels. A ceci près qu’elles peuvent être joué à tout moment de la partie dans la mesure où vous avez le mana nécessaire. Les cartes d’éphémères peuvent donc être utilisé pendant le tour de votre adversaire. Les cartes d’éphémère permettent de créer aspect stratégique complémentaire dans Magic The Gathering et donnent à votre deck une plus grande profondeur.

Exemples de cartes d’éphémères

Les enchantements, influer sur la partie

Les enchantements sont des cartes qui intègrent le champ de bataille. Elles confèrent un ou plusieurs effets permanents qui sont actif tant qu’elles restent présentes. Comme pour les créatures ou encore les Planeswalkers, elles peuvent être détruit à condition de jouer une carte qui spécifie avoir un impact sur un enchantement. Dans le cas contraire, vous ne pouvez pas les attaquer.

Exemples de cartes d’enchantements

Les artefacts, des cartes multi-usages

Les artefacts sont des cartes particulières dans Magic l’assemblé. Tout d’abord parce que la plupart (mais pas toutes) sont des cartes qui n’ont pas de couleurs. Cela signifie que vous pouvez les jouer en payant leur coût en mana, quelques soit les couleurs engagées. Ensuite parce que les artefacts peuvent être de plusieurs types comme les équipements ou encore les créatures artefacts.

En fonction des extensions, les effets des artefacts évoluent. L’une des séries d’artefacts connues sont les véhicules. Ils ont permis la création de decks spécifiques très plaisants à jouer : les decks véhicules.

Exemples de cartes d’artefacts

Les Planeswlakers, des généraux à vos services

Les Planeswalkers sont des cartes qui représentent un mage venant sur le champ de bataille à la façon d’un général guidant vos armées. Elles sont dotées de capacités spéciales dévastatrices utilisable une fois par tour. Vos Planeswalkers utilise un système de marqueurs loyautés qui représentent leur point de vie. Chaque utilisation de leur capacité va faire évoluer en plus ou en moins leur loyauté. Une fois à 0, votre Planeswalker quitte le champ de bataille pour rejoindre votre cimetière. Comme pour vos cartes créatures, les Arpenteurs (leur petit nom français mais bien moins utilisé par la communauté) peuvent être attaqués.

Les cartes de Planswalker sont soumises aux mêmes règles que les cartes légendaires. C’est-à-dire que vous ne pourrez avoir qu’une seule carte du même nom sur le champ de bataille. En revanche, vous pouvez posséder différents Arpenteurs en même temps.

Exemples de cartes de planeswalkers

Les tribals, un type de carte à part

Les cartes de type tribal sont assez rares dans Magic the Gathering. Il s’agit d’un type de carte qui possède obligatoirement un sous-type (créature, rituel, éphémère ou enchantement). Une carte avec un effet affectant un sous type tribal, affectera toutes les cartes tribals avec ce sous type.

Exemples de cartes tribals

Les cartes combinant les types

Certaines cartes ne se limitent pas à un type unique. Elles récupèrent les capacités de différents types en même temps. Cela permet de créer des combinaisons plus complexes qui donnera un avantage important dans vos parties de Magic l’Assemblé.

Créer un deck à votre image et intégrant différents types de cartes

Tous les decks n’utilisent pas nécessairement tous les types de cartes. En fonction des typologies de decks et de votre façon de jouer, vous pouvez ne pas avoir du tout de cartes créatures ou encore ne pas posséder de cartes rituels ou éphémères. Les seules cartes indispensables à tous les decks sont les terrains qui vous permettront de produire votre mana.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *