Sélectionner une page

Citadelles

Citadelles

Jeune seigneur, il est temps pour vous de montrer la puissance de votre rang et de construire la plus belle cité jamais vue. Mais attention, vos adversaires sont là pour vous en empêcher et tenteront par tous les moyens de réduire vos projets à néant. Entre construction et programmation, retrouvez un must have des jeux de cartes de stratégie.

60 minutes

2 à 8 joueurs

Construction – Programmation

Présentation de Citadelles

Citadelles fait partie des grands classiques du jeu de société. Il s’agit d’un jeu de cartes et de stratégie dans un univers médiéval, où vous allez devoir construire votre Citadelles avant les autres.  L’auteur, Bruno Faidutti (Le Roi des Nains), met en avant sa thématique favorite dans ce jeu, le bluff. Une partie dure environ 60 minutes et le jeu est prévu pour 2 à 8 joueurs.

Le concept du jeu

Chaque joueur est à la tête d’une cité qu’il devra sublimer en créant 8 quartiers les plus prestigieux possibles. Pour cela, vous commencerez la partie avec 2 pièces d’or et 4 cartes quartier. Chaque quartier vous coutant un nombre de pièce d’or prédéfini pour pouvoir les poser devant vous lors de votre tour.

Cartes bâtiments Citadelles

Si le principe de jeu de construction est jusque-là assez simple, Citadelles tire son intérêt dans le système de tour de jeu et de bluff qui lui son propre. Car ici, vous ne savez jamais à l’avance quand vous allez jouer !

Un tour de jeu régit par des personnages

Citadelles propose 7 personnages différents qui seront jouer dans le même ordre tous les tours. Seulement voilà, vous allez pouvoir changer de personnage à chaque tour pour utiliser les effets de chacun en fonction de vos besoins. En partant du Roi, chaque joueur va piocher un personnage différent pour son tour et pouvoir utiliser ses spécificités. Une fois tous sélectionner, le Roi les appellera les uns après les autres pour qu’ils jouent… Enfin, s’ils le peuvent. Car bien évidemment, certains personnages ont la faculté d’annuler les caractéristiques des autres. Pour mieux comprendre, voici une présentation dans l’ordre :

  • L’assassin: Vous annoncez quel personnage vous assassinez. Le joueur qui a ce personnage ne doit pas réagir et ne se déclarera pas non plus lorsque son personnage sera appelé. Il ne révèlera sa carte qu’en dernier pour annoncer que c’est lui qui a passé son tour.
  • Le voleur: Vous annoncez quel autre personnage vous souhaitez voler. Lorsque celui-ci se révèle, vous lui volez son or. Le voleur ne peut voler ni l’assassin, ni le personnage assassiné.
  • Le magicien: Durant votre tour, vous pouvez soit échanger toutes les cartes de votre main contre celles de la main d’un autre joueur, soit vous défausser de votre main et piocher le même nombre de cartes.
  • Le Roi: Vous recevez une pièce d’or par quartier noble dans votre cité et vous récupérez la couronne (Qui vous permet de choisir en 1er votre personnage au prochain tour).
  • L’Évèque: Vous recevez une pièce d’or par quartier religieux de votre cité. Vous ne pouvez pas être attaqué par le Condottière.
  • Le marchand: Vous recevez une pièce d’or supplémentaire au début de votre tour. Vous recevez une pièce d’or par quartier commerçant de votre cité.
  • L’architecte: Vous piochez deux cartes quartiers supplémentaires au début de votre tour. Vous pouvez construire jusqu’à 3 quartiers durant votre tour.
  • Le Condottière: Vous recevez une pièce d’or par quartier soldat de votre cité. Vous pouvez attaquer une cité pour détruire un quartier de votre choix. Pour cela, vous devrez payer le coût de ce quartier – 1.
Cartes personnages Citadelles

Vous l’aurez compris, le choix des personnages en début de tour va avoir un impact majeur sur votre construction (et sur celle des autres). Le joueur qui a la couronne (le roi du tour précédent) sera en mesure de choisir en 1er son personnage. Il aura en revanche le désavantage de ne pas savoir qui a quel personnage. Tandis que les joueurs d’après peuvent deviner.

Construire votre citadelle

Lorsque vous êtes appelé par le Roi, votre tour commence. Vous allez alors devoir retourner votre carte personnage et la replacer avec les autres pour le tour suivant. Vous pourrez alors, au choix, piocher une carte quartier ou récupérer deux pièces d’or et choisir de construire un quartier de votre cité. Pour finir, vous allez utiliser la capacité de votre carte personnage.

Votre citadelle se construit donc petit à petit (un quartier par tour maximum sauf carte architecte). En revanche, vous ne pouvez pas construire deux quartiers du même nom. Vous devrez donc jouer une stratégie fine pour avoir des quartiers coûteux pour cumuler les points et éviter la destruction.

Calculer vos points de victoire

Dans une partie de Citadelles la partie s’arrête dès lors où un joueur a construit ses 8 quartiers et que le tour est fini. Pour autant, ce n’est pas nécessairement lui qui gagne la partie. Il faudra alors compter les points de victoire. Pour cela vous devrez prendre en compte :

  • 1 points par pièces d’or qu’il vous reste
  • 1 point par coût de quartier (un quartier qui vous a coûté 5 pièces d’or vous rapporte 5 points)
  • Un bonus de 3 points si votre cité comporte des quartiers de 5 couleurs différentes
  • Un bonus de 4 points pour le 1er joueur a avoir construit ses 8 quartiers
  • Un bonus de 2 points pour les joueurs ayant fini de construire leurs 8 quartiers

Le joueur qui a le plus de point remporte la partie.

Des règles spécifiques à deux ou trois joueurs

A deux où trois joueurs, les règle de Citadelles s’adaptent légèrement pour pouvoir rester cohérentes. Les joueurs joueront alors deux personnages par tour et donc ils joueront deux fois. Pour autant, ils n’auront qu’une cité, qu’une main et qu’un seul trésor.

Les extensions pour Citadelles

Citadelles est un monstre de l’univers ludique. Le jeu sorti en 2000 a déjà vu paraitre quatre éditions. Pour autant, vous ne retrouverez pas de nombreuses extensions officielles. Le terme « officielle » a son importance, car si la Cité Sombre (intégré avec la boite de base depuis la 3ème édition) est la seule extension du jeu, les fans en ont créé de nombreuses. On vous en propose d’ailleurs une en téléchargement gratuit

La Cité Sombre

La Cité Sombre est une variante de Citadelles qui va vous permettre de passer à 8 joueurs et qui intégrera des nouveaux quartiers et 10 nouveaux personnages. Si tous les personnages ont leur équivalent (numérotées pour intervertir avec le bon personnage du jeu de base), vous pouvez décider de les mixer ou de les échanger complètement. Bien entendu, La Cité Sombre et plus… Sombre. Il suffit de voir les personnages :

  • La sorcière: Elle ensorcelle un personnage et arrête son tour juste après avoir choisi sa carte ou les pièces d’or. Elle le reprendra pour prendre le contrôle du personnage ensorcellé et utiliser ses pouvoirs.

  • Le Bailli: A la fin du tour de chaque joueur qui construit un quartier, celui-ci doit s’acquitter d’une pièce d’or auprès du bailli.

  • Le sorcier: Il regarde la main d’un joueur et choisi une carte qu’il peut construire immédiatement en payant son coût. Cela ne compte pas comme sa construction du tour.

  • L’empereur: L’empereur gagne 1 pièce d’or par quartier noble. Il récupère la couronne et la donne à un joueur de son choix. Celui-ci doit s’acquitter d’1 pièce d’or à l’empereur.

  • L’Abbé : L’Abbé gagne 1 pièce d’or par quartier religieux. Le joueur le plus riche lui donne 1 pièce d’or.

  • L’alchimiste: Après avoir construit un quartier, l’alchimiste récupère l’or dépensé pour ce dernier.

  • Le navigateur: Après avoir pioché 1 carte ou récupérer 2 pièces, le navigateur pioche 4 cartes ou récupère 4 pièces d’or. Son tour s’arrête directement.

  • Le diplomate: Il récupère 1 pièce d’or pour chaque quartier militaire. Le diplomate peut échanger un quartier avec un joueur. Il paye la différence de coût s’il y en a une.

  • La reine: Elle gagne 3 pièces d’or si elle est assise à côté du roi.

  • L’artiste: Il peut embellir un quartier en ajoutant 1 pièce d’or dessus ce qui augmente son coût de destruction par le condottière.

Les extensions non officielles

Vous pourrez retrouver de nombreuses versions de Citadelles non officielle. L’une des plus connus est « Sans Peur et Noblesse » intégré à l’édition Allemande 2012 de Hans im Glück. Elle intègre 7 nouvelles cartes personnages autour de l’univers du cirque.

Autre extension pour Citadelles qui a attirée notre attention, il s’agit de la version de Shima, qu’il a réalisé lui-même sous word. Si le modèle est, de son aveux, réalisé façon système D, son travail de fond est en revanche de très très bonne qualité. Inspiré de l’univers de Final Fantasy, Vous pouvez retrouver en téléchargement les informations en dessous :

Notre avis sur Citadelles

Citadelles propose un jeu de cartes stratégique à souhait. Les mécaniques de jeu, bien que simple, sont très bien huilées et la synergie entre les capacités des personnages et l’ordre d’appel et au top avec une puissance égale et un équilibrage parfait. Vous aurez toujours besoin de compétences différentes et le jeu vous donnera à coup sûr des sueurs froides au moment de votre choix. Simple à comprendre et assez rapide à jouer, Citadelles prend toute son ampleur à partir de 5 joueurs. Les parties à 2 ou 3 étant un peu plus limité en termes de stratégie. On ressent par ailleurs que le jeu a beaucoup dû inspirer les créateurs d’Oriflamme tant l’univers est proche.

L’univers du jeu

⭐⭐⭐⭐

Simple et efficace, le jeu ne mise pas vraiment sur son univers. Même si celui-ci est parfaitement cohérent et maitrisé. On apprécie aussi le design de toutes les cartes qui est particulièrement bien réussi.

i

Complexité et règles

⭐⭐⭐⭐⭐

Si Citadelles propose une réelle profondeur stratégique, les règles n’en restent pas moins très accessibles. Vous comprendrez la logique de jeu assez rapidement et une fois un premier tour de chauffe effectué.

Les mécanismes de jeu

⭐⭐⭐⭐⭐

Toute l’intérêt du jeu se retrouve dans ses mécaniques. Entre bluff, choix des personnages et ordre d’appel, vous devrez constamment réfléchir à votre stratégie mais aussi à celles des autres joueurs pour pouvoir avancer dans votre cité.

w

Interactivité

⭐⭐⭐⭐⭐

Agression, assassinat, vole sont le quotidien de Citadelles où les joueurs passent leur temps à se jauger les uns les autres. L’interactivité est donc à son paroxysme et vous ne manquerez pas de vous en rendre compte à vos dépends.

Rejouabilité

⭐⭐⭐

Les parties, bien que très plaisante, peuvent vous lasser au bout d’un certain temps. Le jeu ne se renouvelant pas vraiment. Même si une extension se greffe, elle n’apporte en fait que des nouvelles cartes sans modifier la structure du jeu.

Ce jeu est pour vous

 

  • Vous aimez les jeux très stratégiques
  • Vous recherchez un jeu transportable
  • Vous souhaitez de l’interactivité

Ce jeu n'est pas pour vous

 

  • Vous recherchez un jeu rejouable
  • Vous préférez les jeux courts
  • Vous n’aimez pas le bluff et les coups en douce

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *