It’s a Wonderful Kingdom

jeu it's wonderful kingdom
It’s a Wonderful Kingdom est un jeu deux joueurs qui reprend la mécanique de son aîné, le très célèbre It’s a Wonderful World. Issu d’un Kickstarter à succès (près de 500 000€ récoltés), le jeu propose des mécaniques innovantes et sait se démarquer grâce à quelques atouts bien pensés. Afin d’en savoir plus sur le contenu du jeu et ses spécificités, nous vous avons concocté un test complet. On vous parle aussi des différences avec IWW pour ceux qui connaissent la saga.
Stratégie
2 joueurs
Développement
Gestion

Temps de jeu 45 à 60 minutes    Nombre de joueurs à partir de 14 ans      1 à 2 joueurs

L’avis des joueurs (laissez le votre)

3.7/5 - (27 votes)

Présentation du jeu It’s a Wonderful Kingdom

It’s a Wonderful Kingdom est un jeu de Frédéric Guérard, illustré par Anthony Wolff et c’est la Boite de Jeu qui l’édite. Le jeu propose de prendre en main le contrôle de l’un des deux duché, Téressie ou Valados, en quête de la suprématie du royaume ? A vous de faire preuve de stratégie afin de développer vos ressources le plus rapidement possible dans cette version qui ne se joue qu’à un ou deux.

Le concept du jeu

cartes It’s a Wonderful Kingdom
It’s a Wonderful Kingdom est un jeu de gestion de ressources dans lequel vous allez devoir faire de nombreux choix stratégiques entre la construction de bâtiment, la récupération de ressources ou encore la conquête du graal, les fameux points de victoire. Mais ici, tout va très vite, car vous n’aurez que quatre manches afin d’étendre votre suprématie sur l’ensemble du royaume.

Le déroulement d’une partie

A chaque tour, les joueurs vont récupérer 7 cartes dans leur propre paquet de pioche ainsi qu’une carte calamité qui, comme son nom l’indique, n’est pas trop cool. Une fois les cartes en main, vous allez devoir proposer à l’adversaire 2 cartes à récupérer au centre du plateau. Celles-ci peuvent être divisées en deux zones distinctes avec des cartes soit face visible, soit face cachée. C’est la mécanique de “split and trap” qui vient prendre la place du draft de It’s a Wonderful World. Cette première étape est la phase de choix.

Vous allez ensuite passer à la phase de planification. Une fois toutes vos cartes en main, vous devrez choisir l’utilisation de chacune d’elles. Vous pourrez ainsi :

  • Les mettre en production, ce qui signifie payer leurs coûts pour ensuite les intégrer à votre zone de construction. Ces dernières vous donneront ensuite des ressources complémentaires à toutes les manches.
  • Les recycler pour défausser une carte et recevoir une ressource moindre mais tout de suite.

Vous aurez aussi quelques cartes spéciales comme les trésors qui sont obligatoirement à recycler mais vous offrent 2 ressources au lieu d’une et les calamités (que vous allez tout faire pour redonner à l’adversaire) qui vous feront avoir des points de victoire en moins.

Dernière étape d’un tour de jeu, il s’agit de la production. Toutes vos cartes en production vous fournissent des ressources qui vous permettront de produire encore plus durant les tours suivants. Une mécanique de moteur qui a une importance capitale pour prendre les dessus sur votre adversaire.

L’anatomie d’une carte d’It’s a Wonderful Kingdom

Bien entendu, toutes les cartes ne sont pas les mêmes et vous allez devoir réfléchir aux combinaisons à mettre en place pour obtenir plus de résultats. Les cartes se présentent toutes de la même manière. Vous trouverez :
cartes It’s a Wonderful Kingdom
  • En haut à gauche, le coût de construction de la carte. Vous devrez avoir les ressources correspondantes pour pouvoir les mettre en construction dans votre duché.
  • En haut à droite la ressource récupéré en si vous recyclez la carte
  • En bas, le bonus de construction, les points de victoire associé en fin de partie, le type de carte et la production réalisé à chaque manche.

Vos cartes pourront être de différents types : structure, compagnie, monument ou découverte. En soit, ces types n’ont que peu d’intérêt. Mais comme souvent dans les jeux de gestion, il sera question ici de combinaison entre les structures. Donc en fonction de vos mains, vous aurez tout intérêt à vous spécialiser ou pas.

4 manches pour régner

It’s a Wonderful Kingdom propose des mécaniques et un jeu très simple. Sur un système de gestion de ressources et de construction, la profondeur est pourtant bien au rendez-vous. Et là où vous devrez être stratège, c’est sur la rapidité du jeu. Car vous n’aurez que 4 manches pour récolter un maximum de points de victoire. Il vous faudra donc faire un bon compromis entre les récoltes de ressources puis les points de victoire pour prendre le contrôle du royaume.

La suprématie paye !

Autre élément du gameplay, il s’agit de la suprématie. Car ici, chaque joueur qui obtient la suprématie dans une ressources va obtenir des jetons soldats. Il faudra donc bien sélectionner vos ressources à produire afin d’avoir les jetons et de pouvoir vous en servir le cas échéant pour… Mais pour quoi exactement ?

Un système de modules qui réinvente le jeu

Menaces It’s a Wonderful Kingdom
Maintenant que l’on vous a bien expliqué les règles de base, sachez que vous ne jouerez presque jamais dans cette configuration 😁. Car It’s a Wonderful Kingdom propose un système de module à choisir en début de partie et qui va venir changer les règles pour modifier le style de partie. Vous avez ainsi trois modules :

Le module menace : Il remplace les cartes calamités par des menaces, qui sont en réalité bien pires. Si les calamités vous enlèvent “simplement” des points de victoire, les menaces peuvent carrément bloquer le jeu. Vous aurez par exemple les voleurs qui vont vous bloquer une production, les ombres qui recyclent vos cartes pour donner les ressources à l’autre joueur ou encore, les rats qui se multiplient à l’infini pour donner des points en moins en fin de partie. Seul moyen de les stopper ? Envoyer vos soldats pour lutter.
Le module conseillers : Avec ce module, vous allez remplacer les trésors par des conseillers. Ces derniers se positionnent gratuitement à côté de votre duché mais requiert d’être activé par un jeton soldat à chaque utilisation. Chaque conseiller a ses propres actions et vous pourrez par exemple déplacer une carte face caché d’un tas à l’autre, obtenir plus de production,
Le module quête : Et si on ajoute une nouvelle condition de victoire ? La quête est obligatoire et chaque duché devra s’y investir. A vous de mettre en place les ressources nécessaires pour la remplir avant la fin sans quoi, vous aurez nécessairement perdu.

Les modules de It’s a Wonderful Kingdom offrent une bonne diversité de jeu et vous permettent d’avoir une très bonne rejouabilité grâce à des parties souvent différentes.

Les différences entre It’s a Wonderful Kingdom et It’s a Wonderful World

Si vous avez déjà joué à It’s a Wonderful World, la question de savoir quelles sont les différences entre les deux est importante. Il faut donc bien comprendre qu’il s’agit de deux jeux bien distincts et non d’une extension. It’s a Wonderful Kingdom est un jeu à deux joueurs (avec une version solo). En outre, voici quelques différences importantes à prendre en compte :

  • IWK propose une ressource de moins à gérer dans le jeu. Le but étant de s’adapter aux nombre de joueurs pour renforcer l’aspect conquête et bataille sur les ressources.
  • Le draft est remplacé par le système de split and trap qui ajoute une mécanique de bluff. Au-delà de ça, cela favorise les intéractions et rend le jeu plus dynamique.
  • Les modules ajoutés à Kingdom proposent des versions alternatives souvent plus agressives.

De manière générale, It’s a Wonderful Kingdom est plus dynamique et propose plus d’interaction. Ce qui dans le fond est assez logique car les éditeurs ont avant tout voulu favoriser le jeu à deux. Pas mieux où moins bien, mais simplement pour un public différent.

Les extensions de It’s a Wonderful Kingdom

It’s a Wonderful Kingdom ne propose pas d’extension pour le moment. En revanche, le jeu fait partie de la gamme des It’s a Wonderful World :

It’s a Wonderful World

Devenu un des classiques du jeu de société, It’s a Wonderful World, vous fait prendre la tête d’un empire et choisir les voies de son développement pour les années à venir. Vous devrez être plus productif que vos voisins afin de développer votre puissance et prendre le contrôle total des ressources du monde. Rien que ça !

It’s a Wonderful World Guerre et Paix

It’s a Wonderful World Guerre et Paix est une extension qui vous propose de jouer des campagnes prédéfinies. Vous aurez ainsi la possibilité de jouer 5 scénarios différents et d’obtenir au fur et à mesure des cartes nouvelles, scellées dans des enveloppes. Une fois tous les scénarios complétés, vous pourrez ouvrir la boîte secrète et découvrir les mystères qu’elle renferme.

It’s a Wonderful World Corruption et Ascension

Ascension, deuxième extension pour It’s a Wonderful World, propose des mécaniques complémentaires en intégrant notamment 4 nouvelles typologies de cartes. Les super production, plus dur à construire construire mais qui offrent nombreuses ressources.  La corruption apparaît dans tous les empires et va détruire des ressources. Les projets majeurs qui rapportent des points de victoire. Le double score qui possèdent deux socles de développement différents.

Autre élément important, avec Ascension, le jeu passe de 5 à 6 joueurs maximum.

Notre avis sur le jeu It’s a Wonderful Kingdom

It’s a Wonderful Kingdom répond très bien à l’attente d’un remix de IWW pour deux joueurs. Toutes les mécaniques ont été adaptées pour rendre le jeu plus dynamique et plus agressif et ça fonctionne à merveille. Côté illustration, le jeu est plus fin et détaillé que son aîné (qui était déjà très beau) et ce n’est pas fait pour nous déplaire. Kingdom est à coup sûr un jeu idéal pour deux joueurs et rentre directement dans le top de cette catégorie dès lors où vous aimez les “Engine Builder”. Nous le recommandons sans hésitation

4/5

+ points positifs

  • Un jeu dynamique et pensé 2 joueurs
  • Le système de module qui favorise la rejouabilité
  • Le retour tant attendu de IWW
  • Les illustrations magnifiques
  • L’univers du jeu
L’univers du jeu est vraiment très beau et prenant. Le travail d’illustration est au top tellement tout est bien conçu. On regrette quand même un manque d’utilisation de l’univers et d’histoire autour de Téressie et Valados pour s’immerger dans le jeu.
  • Simplicité et règles
Le jeu est vraiment simple à prendre en main et les règles bien conçues. Au bout d’un tour de jeu, tout le monde aura bien compris le système et la partie peut se lancer. Attention toutefois, It’s a Wonderful Kingdom est simple à comprendre mais propose une profondeur de jeu importante.
  • Les mécanismes de jeu
Le système de split and trap est très sympa à jouer et (je trouve) plus intéressant qu’un draft classique. En parallèle la construction de moteur est assez classique mais fonctionne très bien. Toutes les mécaniques annexes viennent donner du punch au jeu et c’est un grand plus.
  • L’interactivité
Total. C’est un des gros points forts de It’s a Wonderful Kingdom. Car tout est fait pour que l’interactivité entre les 2 joueurs soit toujours présente. Entre le split and trap (encore lui) et la suprématie, vous allez devoir surveiller le jeu de votre adversaire.
  • Rejouabilité
C’est un peu un classique des jeux de moteurs mais une fois que vous avez l’habitude des cartes, vous avez vos stratégies prédéfinies. Heureusement, les modules viennent compenser cette lacune en proposant des systèmes de jeu bien différents.
jeu it's wonderful kingdom

Acheter It’s a Wonderful Kingdom

Stratégie
Experts
Développement
Gestion

Le Palais de Midgard c’est un média mais également une boutique. Si le jeu vous tente, on vous propose de l’acheter sur notre boutique au meilleur prix et avec un service au top.

Recevez tous nos tests

Inscrivez-vous directement à notre newsletter et recevez tous nos tests du mois directement sur votre adresse email.

Les ressources pour It’s a Wonderful Kingdom

Les vidéos

https://youtu.be/Q2-Ye-yhQBY

https://youtu.be/zVDisinGPEs

Partagez votre avis sur It’s a Wonderful Kingdom

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.